Happy Birthday!

Désolé, aujourd’hui ça sera hyper court comme article.

Le chiffre d’aujourd’hui est le 2.

Comme les 2 ans de johantech.ch

Honnêtement, ça a l’air d’être peu, mais je regarde l’évolution des visiteurs, ça donne juste envie de continuer.

Vous êtes de plus en plus nombreux à réagir (soit par mail ou directement via les commentaires) aux publications.

Juste pour ça, un ENORME merci!!!

Ces deux ans étaient très bénéfique pour moi et le blog; de nouvelles rencontres, de nouvelles idées…

En route pour une nouvelle année pleine de surprises ;)!

Je me suis mis à la photographie…

Je me suis mis à la photographie…

Au sens large, j’y tiens à préciser…

Je commence un peu à m’y mettre pour mettre en valeur le compte Insta du blog.

@johantech.ch pour ceux qui veulent venir voir ce que ça donne…

Canva

Quelqu’un de mon entourage professionnel m’a découvrir Canva (un éditeur pour créer des posts sur les réseaux sociaux).

Sauf que ce n’est pas un logiciel, mais un site web, canva.com pour les curieux :).

Il y a l’app sur mobile, que je ne recommande pas trop car ce n’est aussi précis que via la plateforme.

Mis en évidence sur les réseaux sociaux

La photo couverture sur la page Facebook en est un exemple très basique sur la ligne graphique.

J’ai commencé à faire des trucs sur mon compte Instagram pour voir le résultat, et franchement je suis content.

Tellement content, que j’ai mis en fond d’écran sur mon téléphone ce qui était censé être, au départ, de la promo pour le statut sur WhatsApp:

Ça donne bien non?

Ça m’a tellement convaincu que je vais l’utiliser comme image mise en avant pour chaque article!

Lightroom sur le téléphone

Contrairement à Canva, ce qui est hyper bien d’avoir sur son téléphone, c’est Lightroom d’Adobe.

L’app est gratuite sur iOS et Android.

C’est ce qui permet d’améliorer une photo pour un futur post Instagram, par exemple…

Et c’est ce qui a permis de faire aussi le fond d’écran pour les stats sur la page « vitrine » de johantech.ch ;):

J’avais voulu avoir des sushis un midi et je voyais que ça pourrait donner quelque chose d’assez cool.

Photographié, la photo de départ n’est pas du tout dans les tons modernes.

Passage obligé sur Lightroom.

Bon… voilà un petit avant/après:

Ce sont des cartes de visites avec le logo du blog dessus et l’arrière est noir qui ont été dans ma poche pendant toute la semaine (c’est pour ça ont pris un peu…).

Conclusion…

C’est hyper facile à réaliser, suffit d’un téléphone avec un appareil, le mien est un iPhone XS Max (12 Mpx).

Je me suis laissé faire…

Je me suis laissé faire…

Mais sans regret!

Depuis peu, j’ai (encore) changé de téléphone…

Passant de l’iPhone 7 à iPhone XS Max, il y a une grosse… très grosse, différence.

Pourquoi le Max, parce que l’iPhone 7 était trop petit (en taille d’écran) pour ce que je fais comme activité.

Pourquoi le XS Max?

Le XS, car l’iPhone XR présente (presque) les mêmes caractéristiques que l’iPhone 8 Plus (il s’agissait de la gamme avec le bouton Home avant de passer au Face ID).

Et surtout je ne le trouve pas très ergonomique niveau apparence physique de l’appareil

Les photos pour mes sites web en font partie de la raison de mon avancement sur le Max.

L’écran à son maximum

Quand Apple dit Max, c’est quand même un écran de 6.5″ et qui va jusqu’au quatre coins de l’appareil.

Voilà un petit aperçu de l’écran:

PS: j’ai dû réduire l’image à 25%, sinon ça fait quelque chose de gigantesque pour vous ;).

Il n’y a plus de bouton Home, tout est du virtuel.

Au début ça fait bizarre, mais on s’y habitue relativement vite.

Bon, ce que je trouve relativement étrange c’est ceci:

L’iPhone 8 Plus est plus haut que le XS Max.

Plus on avance sur les poids, plus l’iPhone devient lourd.

Stockage ça se présente comment?

64 Go, me semble peu pour un appareil comme celui-là…

Et vu qu’Interdiscount n’avait plus le 256 Go, j’ai directement pris le 512…

À 1’700 CHF chez Interdiscount, en ajoutant une bonne coque pour protéger l’âme et une station de rechargement sans fil qui fera également office pour mon Apple Watch.

Le total?

Le délire dans sa globalité (à quelques francs près): 1’995 CHF.

Je me suis laissé faire, tout simplement, mais je suis content de ce que j’ai maintenant!

Swiss Backup, la nouvelle solution de sauvegarde suisse et sécurisée pour les entreprises et les professionnels proposée par Infomaniak

Swiss Backup, la nouvelle solution de sauvegarde suisse et sécurisée pour les entreprises et les professionnels proposée par Infomaniak

Rien de plus angoissant que de perdre tout le contenu de son ordinateur, téléphone, tablette ou de son NAS Synology.

Pour répondre à ce besoin, Infomaniak a récemment lancé sa propre solution de sauvegarde : Swiss Backup. 

Ce nouveau service chiffre les données par défaut et est exclusivement hébergé en Suisse, dans les datacenters écologiques de l’hébergeur.

Mon utilisation personnel de Swiss Backup

J’utilise Swiss Backup en tant que particulier pour assurer la sauvegarde de mon iPhone, de mon Synology et de mon Macbook via Acronis, une application développée en Suisse et incluse gratuitement avec le service.

Je suis ainsi assuré en cas de panne ou de vol.

Honnêtement, ça m’a sauvé la vie (et celle de mes données surtout !) quand j’ai migré mes données entre mon ancien téléphone (Android) et mon nouveau mobile (iOS).

Et sur le Synology car j’ai tout mes travaux scolaires.

J’ai également l’assurance que tout le contenu de mon Synology soit sauvegardé automatiquement sans que j’ai à m’en préoccuper.

Une solution de sauvegarde dans le Cloud qui présente un excellent rapport qualité/prix

J’ai été surpris de constater que plus la durée d’engagement est importante, plus le prix devient intéressant.

Oui, le prix est dégressif pour Swiss Backup chez Infomaniak :).

En plus de cela, les premiers 90 jours sont gratuits, ce qui permet de tester le service sans limites et sans aucun engagement.

Puis, pour 3 ans ça revient 86.40 CHF (dont 28.80 CHF pour 1 an)

Pas cher au regard de la concurrence, d’autant plus que tout est hébergé en Suisse.

Infomaniak veut que les clients testent gratuitement, pour qu’ils soient rassurés et convaincus du produit.

Trafic illimité et triple redondance

Infomaniak ne fixe aucune limite de trafic entrant et sortant, même en optant pour un plan de 500 To !

On notera enfin que les sauvegardes sont toujours stockées sur au moins trois emplacements physiques différents.

Aucun risque de perdre ses données.

Je trouve qu’Infomaniak arrive toujours à innover et se sont les seuls (à ma connaissance) qui arrive à autant innover, faire des démos pour les clients et à être disponible s’il y a un problème et une question.

L’autre avantage d’opter pour une solution locale, c’est de pouvoir facilement pouvoir contacter son prestataire en cas de besoin en plus du support proposé par Infomaniak.

MERCI INFOMANIAK!!

Une fusion des messages instantanés de Facebook

Une fusion des messages instantanés de Facebook

Je parle bien de WhatsApp, Instagram et Facebook (via Messenger).

Il y a deux clans (si je peux le dire…).

Zuckerberg qui dit qu’il voudrait simplifier et la rendre plus fiable, rapide et privée.

Il voudrait mettre ce nouveau système en place d’ici la fin de l’année 2019.

Mais cela inquiète les élus qui ont peur de donner un monopole à Facebook et que le niveau de cryptage entre les trois messageries sont pas du tout au même niveau.

WhatsApp est à son max comparé aux deux autres…

Facebook pourrait dénicher (via la fusion) plus de 2.6 milliards de données personnelles par WhatsApp…

Ce qui représente (à peu près) le nombre d’utilisateurs actifs sur l’appli en ce moment.

Mais Zuckerberg promet que c’est pour renforcer les données persos.

J’ai l’impression que Facebook fait des tests sur WhatsApp; mettre de la pub, limiter le nombre de fois pour les transferts, …

Mais que ça ne marche pas vraiment…

Pour un peu résumer l’objectif de Mark Zuckerberg, c’est qu’il serait possible à un utilisateur d’envoyer un WhatsApp à une autre personne qui utilise Instagram.

Et vice-versa…

Enfin, c’est ce que j’ai essayé de comprendre.

Mais, je ne comprends pas trop l’utilité de faire tout ceci…

Une personne qui est anti-Facebook mais qui utilise WhatsApp va recevoir des messages qu’elle ne voudrait pas recevoir.

%d blogueurs aiment cette page :