Formule pour la rentrée pour 2020-2021

Formule pour la rentrée pour 2020-2021

Avant-propos

Je voudrais beaucoup vous remercier pour ces très nombreuses visites.

Juste pour vous donner une ordre d’idée, l’article du mois de mai Comment bien booster un site internet ? a fait rassembler près de 10’500 visiteurs durant ce mois-ci.

Encore une fois, toutes mes excuses pour avoir été silencieux pendant les mois de juin et juillet.

Qui dit aucun contenu, dit grosse baisse des visites : 7’125 visiteurs pour le mois de juin.

Et 6’925 visiteurs pour le mois de juillet.

Pour vous donner un ordre d’idée de la moyenne plus ou moins semi-annuelle, plus exactement de Janvier à Juillet, elle se trouve à 5’973, ce qui représente plus qu’en 2018.

Plus d’articles

Le passé, reste dans le passé…

J’ai écouté vos retours l’année dernière sur sortir un article quotidien (sauf les week-ends), très ambitieux et cela a réellement fait baisser la qualité des articles.

Puis, pour l’année “Corona”, j’ai voulu le baisser avec un article par mois, ce qui faisait perdre énormément le dynamisme du blog et des visiteurs.

Et de mon côté, ça m’est arrivé d’oublier d’en rédiger donc cela n’a pas aidé.

Pour vous donner une idée, un article sur ce blog (de 600 mots environ) peut bien me prendre 45 minutes – 1 heure pour le développement du sujet, moduler et arriver à un quota minimal avant de le corriger puis publier.

A la rentrée

Pour la rentrée je pense repartir sur un article hebdomadaire, pour garder un contact régulier avec les lecteurs et aussi pour moi de garder ce dynamisme de trouver quelque chose de pertinent (tout en restant dans le thème) de manière pertinente.

Je tiens toujours à vous dire que vos idées sont plus que bienvenues (mail, Facebook, Instagram, Twitter, …) le blog est presque fiché sur tous les réseaux sociaux (enfin… ceux qui sont encore civilisés, non, TikTok n’est pas dans le game…).

Tiens, TikTok peut être un sujet qui pourrait être exploré dans un futur proche.

Surtout avec les histoires qu’il commence à avoir avec les actionnaires de cette application.

Vous êtes nouveau ?

Vous pouvez vous abonner au blog en vous abonnant sur les réseaux sociaux ou en inscrivant votre adresse mail pour ne rien rater ;).

(Promis, ce sera pas plus d’un article par semaine.)

Verdict de ce déconfinement, quelles plateformes de vidéoconférences avez-vous utilisé ?

Verdict de ce déconfinement, quelles plateformes de vidéoconférences avez-vous utilisé ?

Avant-propos

Toutes mes excuses pour ces longs mois de silence, promis, je ne vous abandonnerai pas pendant l’été ;).

Je voudrais beaucoup remercier tous ceux qui ont rempli le sondage sur l’utilisation des vidéoconférences qui a pas mal circulé sur les réseaux sociaux, vous étiez une trentaine de personnes qui ont répondu.

Je tiens à (re)préciser que le sondage était anonyme.

Les résultats du sondage

Zoom en tête

La grande majorité (10 répondants sur 30) a utilisé cette plateforme pour sa simplicité et son efficacité.

A savoir qu’au mois d’avril 2020 (en plein pendant le confinement), plus de 300 millions d’utilisateurs utilisaient Zoom pour leurs réunions, les retrouvailles, ou autres.

Avis personnel, cela ne me surprend pas énormément car la majorité de l’enseignement à distance se faisait via Zoom même après la polémique sur la transmission de données à des tiers.

Sachant que les établissements scolaires ont reçu des instructions du Département des écoles (en tout cas sur le Canton de Vaud) :

  • Ne pas connecter Zoom avec un compte Facebook, Google, etc… ou une adresse mail
  • Ne pas partager de fichiers ou données personnelles via le tchat de la réunion
  • Utiliser un pseudo pour garantir l’anonymat des élèves

Soucis est que, Zoom était au coeur d’une grosse polémique au mois d’avril avec les données qui étaient revendues sur Facebook.

Parmis mes collègues qui avaient des cours à distance sur Zoom, certains étaient très sceptiques à l’idée de l’utiliser pour suivre les cours avec la polémique.

Quelques semaines suivant cette polémique, Zoom a avoué d’avoir eu quelques failles de sécurité et ne s’attendait pas avoir un tel succès pour les conférences durant le confinement.

Enormément de mises à jour de sécurité ont suivi tels qu’ils mettent un mot de passe par défaut à la création d’une réunion ou masquent l’ID et le mot de passe directement dans la réunion.

Les raisons

Les réponses m’ont personnellement surpris surtout quand il s’agissait de la raison pourquoi utiliser une telle application qu’une autre.

Zoom était largement en tête du classement et la raison était que c’est simple à utiliser et mettre en place ou que leur entreprise finance la version premium.

Skype et Microsoft Teams non loin derrière Zoom

Dans le classement, on a une deuxième place ex aequo entre Skype et Microsoft Teams, les deux hébergés et conçus par Microsoft.

L’utilisation de Teams est seulement si les entreprises payent des licences Office (ou nouvellement Microsoft) 365 Professional qui inclut Teams dans le jeu.

Discord et Infomaniak Meet retrouvés en 3ème place du classement

Discord pour ceux qui ne connaissent pas l’application, c’est une sorte d’alternative version gamer de Zoom.

Personnellement, je l’ai plus utilisé que Zoom pour travailler et mes cours à distance étaient sur Discord (chose qui m’arrangeait car je suis assez bien rodé pour l’utiliser).

Infomaniak Meet s’est très vite trouvé une place et encore une fois l’équipe d’Infomaniak a frappé fort en mettant gratuitement et rapidement à disposition cette alternative pour les visioconférences.

Pour l’avoir utilisé c’est juste parfait si on se sent pas du tout à l’aise ou si Zoom pose quelques soucis niveau latence et stream.

Êtes-vous sensibles où sont basées les entreprises qui ont conçus les logiciels de visioconférences ?

Par cette question je voulais savoir si les utilisateurs savaient que ces plateformes sont majoritairement basées aux US, et les réponses étaient plus ou moins égales :

53% des réponses ont dit “Oui” et 47% ont répondu “Non”.

Par contre, la question d’après qui consistait à savoir s’ils lisaient les articles les concernant et une petite majorité ont répondu “Non” (60%) et la moitié du panel a lu les articles mais sans plus.

Profil du panel

On avait un panel très large et intéressant :

  • 17% avaient moins de 18 ans, 33% entre 18 et 30 ans, 10% entre 31 et 50 ans, 37% entre 51 et 60 ans, 3% plus de 61 ans
  • 19 profils sur 30 ne travaillent pas dans l’informatique
  • 1 retraité, 2 employeurs, 2 enseignants, 11 employés, 9 apprentis, 3 écoliers et 2 sans emploi

Merci encore mille fois à ceux qui ont répondu, partagé les publications sur Facebook, ça a aidé pour avoir plus de monde au sondage :).