Test des enceintes connectées Sonos One (2ème génération)

Test des enceintes connectées Sonos One (2ème génération)

Avant-propos

Ceci dit, ça va faire 4 ans que je porte ce blog et en suis toujours fier et motivé à partager mes impressions, expériences avec vous.

Encore milles mercis d’être nombreux à suivre ce que je fais dans ce cadre (ou dans un autre…).

Cela va faire depuis extrêmement longtemps que je n’ai plus refait de tests de produits sur le blog.

Mais bon, voilà chose qui est faite.

Le produit que je vais vous présenter aujourd’hui est sorti en octobre 2017 et qui est toujours en vente presque partout.

Achat

Je l’ai acheté sur Digitec, un combo pack où j’en avais deux pour 429 CHF et il y avait du délai de quelques jours pour les avoir.

Bon, au jour où j’écris l’article, je suis retourné sur Digitec et les prix ont baissé : le même pack est actuellement à 409 CHF.

Pas eu de mauvaises surprises, le délai était respecté.

Juste pour ça, je veux dire un gros MERCI Digitec d’avoir vu les prévisions justes, d’autant plus que les livraisons sont très retardés en ce moment.

Déballage

C’est très simple : j’ai ouvert le carton, pris la bête et branché au secteur.

Pourquoi chercher compliqué alors que la simplicité existe (je pense qu’une citation de ça doit être faite).

L’haut-parleur pèse quand-même son poids : 1.8 kilos qu’on ressent très rapidement lors de la première prise en main.

La taille de la boite du Sonos, fait l’impression que l’enceinte est très grande alors que pas autant quand c’est déballé.

Mise en service

Alors, après l’avoir branché au secteur, il s’allume tout seul comme un grand.

Il faut installer au préalable l’application Sonos sur le téléphone ou la tablette, être connecté au Wi-Fi où on veut que l’enceinte soit connectée et me suis amusé à cliquer sur Suivant.

Compte Sonos

D’emblée, j’ai essayé de contourner le fait qu’un compte Sonos doit être créé mais c’était peine perdu, si on ne voulait pas que notre ou nos enceintes Sonos soient lié à un compte, on peut tout simplement pas les utiliser.

Raison est que les informations des enceintes sont stockées sur le compte Sonos et il suffit qu’une personne non-voulue accède au compte peut voir le statut, le numéro de série et quand la première mise en servie à été faite (date et heure).

Pour le moment, Sonos n’a pas encore mis en place un service de double authentification pour l’accès au compte.

Après le bon côté, tout est facile à gérer et l’accès se fait très facilement depuis l’application.

L’assistant Google

Pour ceux qui me suivent depuis un long moment sur le blog connaissent mon avis sur les services de Google.

Ben, j’ai fait quelque chose…

J’ai bel et bien activé l’assistant Google sur mes enceintes Sonos.

Et c’est lié à mon nouveau Google Pixel 4a 5G (dont je vais aussi en parler dans un prochain article) et donc avec mon fabuleux compte Google.

Enfin, cela m’a pris 30 minutes pour le faire, car soit l’application Sonos ou celle de l’assistant Google partaient en erreur.

Qualité du son

Il faut le savoir que Sonos est une marque d’une qualité remarquable autant pour l’ergonomie que pour sa qualité sonore.

Oui, on peut modifier volume, mais j’ai préféré de tout laisser à zéro dans les égaliseurs sur l’application mobile pour voir ce qu’il vaut réellement.

Personnellement, j’ai des goûts de musiques plus ou moins variés, et voici ce que j’en ai pensé.

Les aigus

Alors vraiment, c’est d’une qualité très haute mais si on pousse vraiment les volumes à fond, j’ai trouvé les aigus sifflent dans les oreilles et légèrement criard.

Les basses

Alors, les basses sont présentes, suivant dans certains cas un peu trop.

Par contre, j’ai un bon conseil à donner, si vous travaillez sur la même table que l’enceinte Sonos vous allez clairement ressentir les vibrations des basses sur la table.

Donc le mieux, c’est de le mettre sur une étagère où c’est pas trop dérangeant et que le son n’est pas trop étouffé.

Effectivement, il existe des caissons de basse mais j’ai toussé (non, pas Corona) quand j’ai vu les prix pour en acheter un : 799 CHF sur le site de Digitec.

Fonction stéréo

Dernier point sur la qualité du son, les enceintes réagissent extrêmement bien au fait qu’elles se complémentent, l’effet stéréo est très bonne.

J’ai pu constater qu’il y a des micros latence mais bon rien n’est parfait et c’est aussi pour chercher un peu le moindre défaut.

Suivant la configuration, on peut choisir où se trouve l’enceinte et nous propose soit de le mettre en stéréo (plusieurs) ou mono (un seul).

Conclusion

Pour moi, c’est un appareil compact, simple et complet et cela vaut clairement la peine d’en avoir une dans sa maison surtout si vous aimez avoir une petite musique de fond quand vous cuisinez, travaillez, …

Et le son en général se répand très bien dans la pièce tout aussi bien en configuration mono ou stéréo.

Très content de mon achat !