page_1_Le_Matin_2018-07-21.jpg

Je trouve la façon dont ils ont mis en page cette couverture est un peu brutal.

Mais qui reflète de ce qui s’est passé ces derniers mois.

Au début, il y avait quelques signes un peu inquiétantes…

Dont un qui m’est resté à l’esprit, c’est Le Matin qui fusionne avec 20 Minutes.

Apparemment, c’était pour plus d’infos.

Certains journalistes pensent que Tamedia (l’éditeur du Matin) est « un tueur des médias ».

J’ai navigué sur leur site, en allant sous « Jobs »;

Liste intéressante: soit c’est pour eux (Tamedia) ou pour 20 Minuten (version allémanique du 20 Minutes).

Le Matin représente;

Le journal des cafés, des salles de pauses, le magazine du Paléo, l’identité orange, …

Même pas pu attendre le numéro 175…

Ben… Comme on dit, toutes les belles choses ont une fin.

J’ai pris la peine à passer vers les cassettes du Matin hier soir pour acheter ce dernier numéro version papier.

Oui, je sais, ce sont des arbres sacrifiés.

D’ailleurs, il y a un article sur le nombre astronomique d’impression que ce journal a utilisé.

À savoir: Le journal est livré dans les cassettes à 3h du matin et produit à Bussigny (l’Ouest lausannois) le soir d’avant.

Je n’en dirai pas plus car il faut l’acheter et je ne vais pas rendre quelque chose gratuit qui est censé être payant.

Bon, ben, pour essayer de rentabiliser un peu, c’est devenu quelque chose de numérique avec de l’info en continu.

D’un côté c’est bien, pour essayer d’économiser le papier et d’arbres.

Mais d’un autre, il y a ce manque…



%d blogueurs aiment cette page :