Grosse panne chez Facebook

Grosse panne chez Facebook

Sûrement qu’avant-hier vous aviez été nombreux à être à avoir des gros problèmes avec les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

Dont ma petite sœur qui gère trois comptes Insta et qui s’est vue éjectée des trois comptes en même temps, au début j’ai cru que c’était un pirate qui a réussi à prendre possession de ses comptes.

Mais au final un tweet venant de Facebook a été publié:

L’heure qui suivait à ce tweet, un deuxième est sorti:

Pas d’attaque DDoS, c’est quoi?

Abréviation anglaise (Distributed Denial of Service attack) qui est une panne informatique, une inondation sur le réseau, bloquage volontaire par un hacker, …

Et attaque DDoS, c’est si quelqu’un a rompu la connexion entre le serveur (à l’occurence dans l’article, Facebook et son/ses utilisateurs qui sont comptés en milliers).

Pas touché chez tous

Etrangement, ça s’est pas affecté chez moi, pourtant j’étais à peine à un mètre de ma sœur alors qu’elle s’était fait expulsé de ses trois comptes en même temps.

Et pourtant, je gère aussi trois comptes bien différents.

Le petit conseil 😉 avant le week-end

Ce que je conseille à tous ceux à qui s’est arrivé et même aux autres;

Mettre à jour le mot de passe de ses réseaux sociaux, car je préfère dire qu’on ne sait jamais!

Et surtout BON WEEK-END!!

PS: désolé pour le court article, je reviendrai en force pour lundi, c’est promis, merci pour ta fidélité :).

Tous nos appareils peuvent être piratés

Tous nos appareils peuvent être piratés

C’est ce que dit un enseignant informatique spécialisé dans la sécurité informatique.

Il s’agit d’un TED Talk dont je suis tombé par pur hasard dessus, plus la vidéo avançait, plus j’étais surpris de la manière de comment on peut hacker une voiture (pas besoin qu’elle soit dernière cri, la vidéo date de 2011…), un pacemaker ou encore talkie-walkie des forces de l’ordre américaine.

Commençons par le pacemaker…

Le premier pacemaker interne a été créé en 1960, depuis niveau technologie l’évolution n’as pas arrêté.

Et finalement, en 2006, le premier pacemaker sans fil a été créé, donc ça communiquait en réseau.

C’est là où les problèmes au niveau hack ont commencé, c’est un appareil qui contient un ordinateur pour que le sang pompe d’un artère pour le renvoyer à une autre partie du cœur.

Bref, je ne suis pas spécialisé dans le domaine médical, mais c’est fou comment on ne se rend pas compte s’il s’agit d’un logiciel utilisé sur l’ordinateur ou pas.

Un rechercheur a testé un défibrillateur qui est également implanté dans le pacemaker pour contrôler le rythme cardiaque qui communique sans fil.

Une équipe de rechercheurs a testé le défibrillateur sur son protocole de communication sans-fil et ils ont réussi à contrôler cette communication

Ils ont voulu tester sur des cobayes, mais sans succès, alors rien de mieux que de prendre un steak haché avec du bacon avec l’appareil dedans.

Résultats du test

Ils ont réussi à changer le nom du patient (chose qui ne sert à rien), à changer son traitement voire même à stopper totalement l’appareil!

D’après eux, le juste fait de poser des écouteurs lors du traitement, ça peut perturber son fonctionnement.

Un point qui n’a pas été abordé lorsqu’on peut pirater un iPhone, l’accéléromètre de l’appareil

On connaît les techniques via le branchement par un port USB, par Bluetooth, caméra, micro, …

Il est possible de savoir ce qu’il se passe grâce à accéléromètre et d’exploiter les vibrations lors qu’on tape sur le clavier de son téléphone.

Défaite sur l’iPhone 3GS (oui la vidéo date…) car le graphique montrait que c’était quasi impossible à voir ce qu’il tapait et car il y avait une grosse perturbation lors de la rédaction d’un message.

Mais depuis l’iPhone 4, on arrive à déterminer ce qui est écrit.

Chose qui est relativement impressionnante surtout après plusieurs mois de recherches pour pouvoir arriver à ce résultat.

Conclusion

Premièrement il faut voir la vidéo, je vous ai résumé plus ou moins dans les grandes lignes de ce qui m’a semblé pertinent lorsque j’ai regardé ce TED Talk.

–> Vidéo TED Talk

Deuxièmement, plus on avance dans le temps, plus on arrive mieux à compromettre des appareils et autres appareils connectés.

Il y a toujours des beugs :).

Nous fêtons les 30 ans du Web

Faut savoir que plus de 75% des Suisses utilisent Internet pour s’informer et le reste, pour se divertir, dont 49% venant des jeunes (16-24 ans) qui sont nés dans cette société où le monde virtuel est né.

C’est Cisco qui a mené ce sondage au début du mois de mars 2019.

Facilité à l’accès pour les emplois

On connaît tous, orientation.ch, jobs.ch, jobup.ch, … pour se trouver un travail ou une place d’apprentissage.

Aussi bien chez les employeurs, avec les nouvelles solutions dont le cloud qui bouleverse les entreprises à se doter de plus en plus aux derniers serveurs, NAS Synology, …

D’ailleurs, c’est tellement efficace d’en avoir accès que je suis tellement convaincu de l’utiliser, c’est trop pratique.

Ce qui est très avantageux et pratique, mais d’un autre côté on va moins facilement au contact physique avec les futurs patrons.

La découverte du web, c’est nous!

Les suisses par le CERN, qui l’a appelé World Wide Web, d’où l’origine des www avant un nom de domaine.

Petit à petit, les infos sur le Web se répandait dans le monde de manière plus facile et s’est ouvert les commerces virtuels et sociale.

Depuis l’arrivée de Facebook cette ouverture s’est accélérée à telle point que Microsoft, convaincu, voulait le racheter.

Le côté positif

Oui, on le sait tous, mais on oublie très vite le côté obscur qui permet aussi de faire tourner des commerces pas destinés pour tous.

Tout est facile à portée de main; là, je mentionnais les infos, les offres d’emplois ou encore les réseaux sociaux.

Ça peut commencer très tôt

J’avais vu un reportage que la RTS avait rediffusé et qui reste seulement pendant quelques jours sur leur plateforme, sur les jeunes face à des sites pas destinés à leur âge.

Les témoignages des personnes sont très forts, j’étais surpris que ça commence hyper tôt et que ça va aussi loin.

Malheureusement, il y a un réel économie qui tourne derrière, plus on reste sur ces sites, plus ces sites gagnent de l’argent.

Et ils sont tellement bien référencés sur les moteurs de recherches que l’on ne peut pas imaginer.

Allez le regarder, ça vaut la peine et il est disponible que seulement pendant quelques jours: vidéo. (Elle dure 55 minutes, mais ça vaut la peine.)


Rien n’est laissé au hasard pour retenir notre attention sur les plateformes de la GAFAM

Rien n’est laissé au hasard pour retenir notre attention sur les plateformes de la GAFAM

Que ce soit sur Facebook, YouToube ou Netflix, rien n’est laissé au hasard pour retenir et conserver notre attention.

Même si on est pas pour que ça le soit.

Qu’est-ce que je suis venue sur cette page internet?

On s’était tous une fois posé cette question au moins une fois lors de sa navigation.

Car on est très souvent accaparé par d’autres vidéos qui nous attirent et dans un second temps de laisser l’auto-play tourner pendant des heures ou quand on arrête jamais à faire défiler sa fil d’actualité sur Facebook ou Insta.

Leur but, nous garder sur leur plateforme, car plus ils nous font passer de publicité, par exemple, plus ça fait monétiser la plateforme.

Faut pas oublier que c’est le but des plateformes, qu’on reste le plus longtemps dessus!

Prenons YouTube comme exemple…

YouTube, qui est la filiale de Google, a pour but de nous faire abonner à des suggestions (comme Danse, Pop, …), d’ailleurs, des fois que je comprenais pas trop pourquoi j’ai une section Danse qui s’affiche avec des vidéos que j’ai déjà vu.

Il y a comme un espèce de désaccord entre ce qu’on recherche et ce qu’on trouve, tout dépendant de la situation et de la recherche voulue.

Et pour encore mieux s’imposer

YouTube a lancé son propre Spotify, à sa sauce: YouTube Music.

J’en connais pas beaucoup de personnes qui l’utilisent, mais j’ai fait le teste pendant les trois mois d’essai gratuit et franchement, au début ce n’est pas si mal, il suggère beaucoup de musiques connues et récentes (plus ou moins des tubes de dix ans auparavant.).

Mais, on (avec ma fratrie) de convaincre ma mère de nous acheter le pack famille de Spotify (19.90 pour tous donc, divisé par 4 ça revient plus ou moins à 5 par personne, ce qui est plus avantageux que le pack « Solo » à 12.95).

Bref, je sors un peu…

Donc, j’ai testé mais ça revient au même que d’avoir Spotify, même si j’ai quand même une préférence pour ce dernier ;).

Il présente plus de fonctionnalités comme le Spotify Connect, c’est top quand mon casque est connecté à mon iPhone et que je peux quand-même zapper sur l’ordi c’est top.

Mais, à force de mettre « J’aime/j’aime pas » sur les flux de Spotify, il m’affine les morceaux où je peux rester des heures à écouter.

Un choix à faire?

Allez plus vers Spotify, c’est juste pour les petits détails, mais je me sens plus confortable avec Spotify qu’avec YouTube Music.

Hors-sujet: Est-ce que l’école tue la créativité?

Je me suis abonné aux conférences « Tech » des TED Talk, il y a quelques jours j’ai reçu un mail avec cette question qui apparaît en grand.

Pour me donner des fois des sujets entiers d’articles, ou juste deux-trois infos que j’utilise pour un futur article.

Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de la regarder, par manque de temps, mais promis d’ici la fin de la semaine un article apparaîtra sur ce sujet ;).


Qui a déjà vu les nouvelles pubs de M-Budget Mobile?

Qui a déjà vu les nouvelles pubs de M-Budget Mobile?

J’étais obligé de faire un article là-dessus, j’y suis tombé par un hasard le plus total sur Facebook il y a quelques jours en arrière.

Juste un extrait de la pub que je peux la mettre en boucle pendant des heures voire pendant toute une journée:

La première fois que j’avais vue cette vidéo, j’étais plié en deux et totalement décomposé en rires.

Oui, sûrement que j’ai sur-réagi sur la vidéo mais je m’étais mis à la place du musicien qui répète dans son coin…

Cette place je la connais extrêmement bien, mais ça ne m’aurait pas autant perturbé quelqu’un qui m’encourage en me donnant le tempo, et faut pas rajouter et rajouter des couches et être trop extraverti par dessus.

J’ai trouvé cette mise en scène à la fois stupide et vachement bien conçu.

La pub en entier elle n’est pas si mal que ça:

Le message derrière

Avant, j’y comprenais pas trop le pourquoi du comment de la pub.

Mais, en allant sur leur site, ils ont mis en place un système de comparateurs de prix.

En mettant le nombre de francs qu’on économise annuellement avec le pack familiale.

Niveau stratégie marketing

On y est plein dedans; une vidéo qui nous prend toute notre attention, ça donne envie d’en savoir plus.

Soit M-Budget Mobile (ou Swisscom si on préfère), se dit plus sympa avec des abonnements plus avantageux pour la famille.

Ou que le titulaire de l’abonnement se dit plus qu’il est sympa d’avoir pris chez M-Budget et donc ça se fête!

Déjà eu une aventure avec Swisscom et M-Budget Mobile

C’était dans le tout début du blog où j’avais écrit comme quoi M-Budget Mobile était pas le meilleur des prestataires, etc…

C’était en juillet 2017.

Quelque chose dans ces lignes, et deux jours plus tard, j’ai reçu un mail venant d’une Claim Manager de Swisscom comme quoi elle avait lu l’article et qu’elle était terriblement désolée de la situation.

Elle m’a bien certifiée (via sa signature) qu’il s’agissait d’une représentante de Swisscom.

On s’était échangé plusieurs centaines de mails dans une durée de six mois.

Puis, trois mois de silence de la part de Swisscom après plusieurs relances que j’ai faite à la personne qui traite mon dossier.

Et tout à coup, au petit matin, j’ai reçu un mail de la part d’un agent venant de Wingo (qui est aussi sur le réseau Swisscom) comme quoi ils allaient m’offrir 40.- de crédit.

L’après-midi même j’ai eu trois nouveaux appels manqués et un message sur mon répondeur, il s’agissait de la nouvelle personne qui a pris en charge de mon cas.

Sauf qu’entre-deux, j’ai changé de contrat et je suis passé par les nouvelles offres de Swisscom.

Elle, la nouvelle manager, m’a dit que sa prédécesseur avait quitté l’entreprise et cela expliquait la raison pourquoi je n’avais pas reçu de nouvelles.

Et me disait que 40.- était beaucoup trop léger pour le temps d’attente de mon dossier, donc j’ai eu:

  • Une nouvelle carte SIM M-Budget Mobile
  • 80.- de crédit dessus ET
  • Son numéro de portable, elle disait qu’elle ne voulait surtout pas que je passe par la Hotline de M-Budget.

Donc en gros une nouvelle carte SIM c’est 40.-, donc, c’est comme si Swisscom m’avait offert 120.- de dédommagement.

Tout ça juste pour un article qui a paru alors que johantech.ch n’était pas du tout visible et référencé.

Elle m’a dit que je pouvais faire des achats au Selecta avec, vu que j’ai changé d’abonnement entre-deux.

Donc avec 120.- je me suis fait plaisir sur le long terme :)!

D’où pourquoi…

Je continuerai à dire ce que j’en pense de l’actu tech, intéressant et drôle.

Ce blog n’est pas un espace formel et je pense que il s’agit de ça pour que ça ramène plus de monde, il faut donner son point de vue ;).