Apple nous cacherait la vérité sur l’autonomie des iPhones ?

Apple nous cacherait la vérité sur l’autonomie des iPhones ?

Ça fait depuis un petit moment où j’ai pas écrit quelque chose sur Apple.

Une association de consommateurs britanniques a fait le test.

Il s’avère que les promesses d’Apple sur le XR était de 25 heures d’appels idem pour l’iPhone XS Max et le test concret fait par cette association en conclut qu’une autonomie de 16 heures et 32 minutes.

La précision est aussi au rendez-vous chez les britanniques, pire que les Suisses.

Apple a réagi face à ce test, disant que l’association ne voulait pas communiquer sur les conditions du test.

Les ventes vues à la baisse

Les ventes des téléphones d’Apple peine à décoller selon eux, 17% de moins depuis 2018.

Est-ce le fait que sur les nouveaux iPhones il n’y a plus de bouton physique pour quitter une application ou lors du déverrouillage de l’appareil.

J’ai plusieurs personnes qui m’ont dit qu’ils étaient pas fans depuis l’apparition de l’iPhone 7…

Les prix de la nouvelle gamme des XS, XS Max et XR

Il faut compter comme premier prix, aux environs des 1’200 CHF pour un XS, 1’300 CHF pour un XS Max (le mien j’ai payé 1’715 pour le XS Max à 512 Go, vu qu’ils avaient plus le 256 en stock et que j’avais un budget qui me permet, j’ai fait le délire).

Les prix en baissé depuis le Keynote d’Apple quand ils ont introduit les nouveaux appareils.

Point de vue perso

Il s’avère que je me suis déconnecté en Roumanie, donc téléphone et Apple Watch éteinte pendant une semaine.

Quand j’étais de retour, j’avais l’impression que mon iPhone se décharge beaucoup plus vite qu’avant, idem pour mon Apple Watch.

Et, à mon grand étonnement, c’est là où je vois davantage de critiques sur l’autonomie, la baisse des ventes, …

Mais je dis que ce n’est absolument pas un regret les dépenses que j’ai fait sur l’iPhone et l’Apple Watch.

En réponse à la question

Je reste très mitigé, je dirais que oui car je sais qu’Apple n’est pas du tout transparent à 100%.

Surtout quand sur leur site ils sont hyper vague sur leur présentation disponible sur le site d’Apple.

Disant que l’iPhone XS Max est 1.5 fois plus longue que l’iPhone X, et quand on compare l’autonomie entre le X et le 8, il dit que c’est 1.5 fois plus long, etc…

En gros, c’est quelque chose sans fin…

Le résultat du mode portrait sur iPhone

Le résultat du mode portrait sur iPhone

J’ai hésité à parler du rendu qu’un iPhone X et XS peut donner niveau photographie, la plupart des images en dessous provienne de mon iPhone XS Max.

Je ne m’attendais pas à un tel résultat si concluant avec l’iPhone XS, et le rendu sur le MacBook (avec l’écran Reitina) m’a surpris positivement.

Deux objectifs sur la nouvelle gamme

Faut savoir que la gamme des iPhones X/XS/XS Max a deux objectifs:

Le premier se présente

Celui du haut c’est pour celle qui est utilisée la plus fréquemment, photos de paysages, pour envoyer des messages sur Snapchat (hic, faut bannir cette application dans les écoles ;).

Voici une photo que j’ai prise il y a quelques jours:

Oui, la fameuse fois où c’était étrange (pour rester poli) quand il neigeait en avril…

Celle du dessous

Et celle d’en bas, c’est celui qui est utilisée pour faire les portraits, nous avons un chat brun dans la maison (Akimbo, vous pouvez le suivre sur Instagram, @instakkimbo), là aussi le rendu est assez exceptionnel sur l’ordinateur:

Je l’ai trouvé tellement cool (sauf pour le doigt qui s’était incrusté en bas à droite) que je l’ai en fond d’écran sur mon téléphone:

Le mode portrait s’active seulement s’il reconnaît un visage.

L’idéal pour les posts Instagram

Souvent ce que je fais quand je veux poster quelque chose sur Instagram, je passe par Lightroom (d’Adobe) qui est gratuit sous iOS; j’améliore un peu la photo (pour ajouter un peu plus de couleurs dynamiques).

J’utilise le hashtag #ShotInAiPhone (photo sur un iPhone), on est des millions à le faire quotidiennement :).

Voici un petit comparatif d’un avant/après:

Une grosse différence se constate et oui notre chat est très coloré :).

Allô ? Le chat ? Tu veux bien regarder par ici ?

Après le deuxième défi, c’est que le chat regarde l’appareil photo juste quelques secondes.

On a de la chance, il est relativement calme, et il se laisse faire quand il connait bien les personnes qui l’entourent (en gros nous, la famille…).

Je crois que c’est le plus difficile de tout ce processus de photo-shooting.

Petite parenthèse pour les vacances de Pâques

Oui, j’ai totalement zappé ce moment-là, on est déjà arrivé aux vacances de Pâques.

Je pense qu’une petite pause lors des deux prochaines semaines est méritée pour tous, avec le travail acharné qu’on a fait.

De ce fait, ne soyez pas surpris si vous ne voyez pas beaucoup d’activités lors des deux prochaines semaines!

J’en profite pour dire un énorme merci à l’équipe d’Infomaniak (surtout Anne) qui m’offre l’hébergement web+mail pour johantech.ch pour les deux prochaines années, vous êtes les meilleurs 🙂 !!

Bonnes vacances!

Dans l’éducation numérique, quel est notre rôle ?

Dans l’éducation numérique, quel est notre rôle ?

J’ai eu la chance de pouvoir venir participer à la session cantonale (vaudoise) des jeunes durant le week-end dernier.

Donc j’ai pris éducation numérique

On a eu un expert, le secrétaire adjoint de la formation, de la jeunesse et de la culture de l’Etat de Vaud (qui est, pour résumer, le second bras droit de la conseillère d’Etat.).

J’y reviendrai un peu plus bas dans l’article car il y a plusieurs choses qui m’ont paru assez flagrant et intéressant dans ce qu’il nous présente.

Ce que j’entends dans « quel est notre rôle ? » c’est plus « qu’est-ce qu’il faut ajouter et qui doit le faire ? ».

Donc, on était une dizaine à avoir pris ce thème et on a débattu sur plusieurs points.

Qu’est-ce qu’on entend par Éducation numérique?

De plus en plus d’enfants en bas âge utilisent un téléphone

Plusieurs ont dit qu’ils étaient surpris qu’à l’âge de 10 ans ils possèdent un iPhone X, donc un objet de plus de 1’000.-.

Chose que je ne fais plus du tout attention car on a tous adopté le même geste quand on a rien à faire ou quand on s’ennuie: se connecter sur les réseaux sociaux et défiler vers les milliers de publications.

On se fait manipuler par les géants du web

Dans le jargon, on l’appelle soit la GAFA ou la GAFAM, ce qui regroupe:

Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, après chacun estime si la firme à fenêtres doit être incluse (ou non…).

Il faut savoir que chaque publication sponsorisée rapporte de l’argent, et leur but est de nous faire passer plus de temps sur les réseaux sociaux.

Une double-vie entre la réalité et les réseaux sociaux

C’est ce qui arrive de plus en plus chez les jeunes et qui inquiète de plus en plus les parents.

On ne montre que le meilleur de nous-même sur les réseaux sociaux et jamais la face cachée.

On est tous comme ça.

L’intervention du secrétaire général adjoint de la formation, de la culture et de la jeunesse

Il a commencé à mentionner que la conseillère d’Etat, Cesla Amarelle, a mis en place un projet pilote d’éducation numérique dans dix établissements sur une durée de 5 ans.

Il y aura quelques termes que je vais utiliser:

  • 1P à 6P ce qui représente l’école primaire en Suisse
  • 7P et 8P ce qui représente l’année de transition (secondaire 1)
  • 9S à 11S ce qui représente les dernières années de l’école obligatoire (secondaire 2)

Ce qui comprend:

  • Les sciences informatiques (avec le robot Thymio par exemple) comment le programmer.
  • L’utilisation des outils technologique (comme un téléphone portable, une tablette ou encore un ordinateur).
  • L’utilisation des médias, les réseaux sociaux, quel comportement à adopter.
  • Et le dernier qui touche principalement les 7P à 11S, l’interdiction des téléphones portables lors des cours, des pauses et des récréations.

Cette année ce sont les 1 et 2P qui teste ces cours sur l’éducation numérique, l’année prochaine les 3 et 4P, l’an d’après les 5 et 6P, jusqu’à la 11S.

Une clarté pas assez poussée

J’avais pris l’occasion de lui dire que mon école fait partie de ce projet pilote et que pour moi ce n’était pas très clair pour les élèves lors des évènements spéciaux (camps, sorties, voyages d’études, …) si c’est réellement interdit l’utilisation du téléphone.

Est-ce qu’il s’agit de la direction des établissements du projet pilote qui prend position?

Une directive exceptionnelle du canton?

Réaction de sa part: il était gêné et surpris de ma question et il a dit qu’ils n’avaient pas poussé la réflexion jusqu’aux camps et sorties spéciaux et qu’il allait en parler.

Selon lui, je lui ai posé une colle!

Je me suis permis de lui montrer une circulaire pour un camp de 9S qui va bientôt se dérouler dans l’école, et il m’a dit qu’il va remonter la question.

Qui dit projet, dit matériel qui tient le coup !

C’est une réflexion du canton, qui touche l’infrastructure qu’autant bien la santé des élèves.

Une étude scientifique prouve qu’un appareil qui est proche d’une borne Wi-Fi aura moins besoin envoyer et recevoir des ondes que s’il est à longue distance et qu’il s’agit d’un réseau puissant qui envoie des ondes très fortes.

Ce que recommande le canton, c’est d’installer une borne Wi-Fi dans chaque classe et de le régler à une fréquence très faible.

Il faut savoir que quand il s’agit de matériel informatique fixe (ordi fixe, bornes Wi-Fi, tableaux interactifs, …) c’est à la charge de la commune et le mobile (ordi portable, tablettes, …) au canton.

Raison pourquoi l’Etat de Vaud achète du matériel venant d’Apple, c’est pour sa durabilité et pour l’ergonomie (simple à faire apprendre aux élèves).

L’aspect de la communication

Je lui ai parlé de l’aspect de la communication entre les profs et les élèves, les profs et les parents et entre les élèves.

Malgré les aspects légaux de WhatsApp, où c’est interdit en dessous de 16 ans, le canton essaye de trouver une alternative à cette application.

Le canton de Vaud, veut utiliser que du Made in Switzerland pour faire court.

Donc, quand un parent utilise une adresse Gmail pour entrer en communication à un enseignant, c’est une pente risquée.

Car on ne sait où sont stockés les données, ce qui peut poser un problème pour un futur élève qui cherche une place d’apprentissage.

Exemple concret, un enseignant envoie à un parent qui possède une adresse Gmail le tableau de notes d’un élève, ce document reste stocké chez Google dans réellement savoir que la firme peut la reprendre derrière et l’exploiter comme elle le veut.

Utiliser Slack, est une bonne idée comme alternative à WhatsApp, mais c’est stocké chez Amazon donc on l’enlève de la liste.

Sans oublier que certains élèves peuvent avoir quelques soucis dans le bien-vivre et la cohésion entre-eux, c’est une deuxième pente risquée.

Après presque six mois du projet pilote, quel est le bilan ?

La réponse du secrétaire adjoint est assez vague, pour lui, il a reçu des réponses positives des établissements du projet pilote.

Leur objectif est d’étendre ce projet dans les gymnases et dans les écoles professionnelles.

Pour en savoir plus

–> Communiqué de la DFJC

Quel est notre rôle ?

Pour vraiment raccourcir ce qui a été écrit, des directives sont en cours de mise en place en espérant d’avoir des résultats concluants sur les élèves.

Je pense que notre rôle, enfin, surtout des plus grands et des parents c’est d’accompagner les plus petits dans cette évolution très rapide

Ce qu’une montre connectée peut enregistrer dans la santé

Ce qu’une montre connectée peut enregistrer dans la santé

Je ne suis jamais allé dans mon appli Santé sur mon iPhone pour la simple et bonne raison que j’oublie cette appli involontairement.

Et je vous donne le point de vue d’un client Apple heureux de ses appareils.

Oui, ça peut paraître bizarre mais c’est vrai.

J’ai fait un petit tour par curiosité

Je suis allé sur Apple Watch et voici j’ai pris un au hasard:

Je me suis dit, ah oui quand-même.

Ça enregistre mon cœur de manière totalement aléatoire, chose qui me surprend un peu.

Des fois c’est cinq minutes, d’autres c’est une demie heure ou encore dans une intervalle de 20 minutes…

Sauf que sur l’application Watch, l’option que la montre appelle les secours (le 112) si je suis dans un rythme cardiaque trop basse.

Quand je dis tout, c’est vraiment tout

Une fois j’ai loupé une marche d’escalier (en montant), et j’ai fait une mini chute sur les marches.

A peine trois secondes après il m’a demandé: si ça joue, si ça joue mais j’ai quand-même mal, non ça ne joue pas.

En tout cas, j’ai vu dans plusieurs vidéos que la montre reconnaît entre une chute réelle et un saut sur un trampoline.

Chose qui est assez beau et impressionnant à voir.

D’ailleurs, elle s’est même enregistrée à la seconde près, de quand je l’ai faite et à partir de quel moment j’ai indiqué qu’il s’agissait d’une fausse alerte.

La nouvelle fonctionnalité ECG

Non ce n’est pas l’Ecole de Culture Générale pour le canton de Vaud ;).

C’est ce qui permet de mesurer les battements du cœur en posant son doigt sur la petite roulette ou Digital Crown pendant une minute.

Prestation réservée aux plus de 22 ans

Ils demandent l’âge, pour une très bonne raison dont je ne connais pas, mais qui me paraît assez logique pour savoir comment faire les calculs et ajuster le niveau pour l’âge.

Sûrement qu’un homme de 66 ans ne fassent pas la même chose de quelqu’un qui a trois fois moins son âge.

Après c’est qu’une hypothèse…

Malheureusement, je ne peux pas faire le test, mais j’ai lu qu’Apple souligne que la montre ne peut pas reconnaître les arrêts, les crises cardiaques, ou tout autre évènement subit.

Pour pouvoir l’utiliser

Il faut bien serrer le bracelet pas trop et pas assez.

Aller sur l’appli Santé du téléphone et sur cœur, puis il va demander plusieurs infos sur la santé.

Bon week-end!

RDV lundi prochain, premier avril ;).

Apple sort un nouveau produit

Apple sort un nouveau produit

Avant-propos

Je voudrais mentionner par rapport à ce que j’ai écrit hier sur les AirPods: vous aviez été plus de 82 personnes à venir lire l’article.

Pour ceux qui ne l’avais pas vu je vous le synthétise en quelques lignes: j’ai repéré un article du journal Le Matin et j’avais repris la question du titre, si ces écouteurs sans fils sont cancérigènes car 250 scientifiques ont pétitionné au près de l’ONU (Nations Unies) et de l’OMS (Organisation Mondial de la Santé).

Conclusion, rien de très déterminant, mais que 250 scientifiques ont trouvé quelque chose qui ne jouait pas et estiment qu’Apple n’est pas très explicite sur quels transmissions Bluetooth ils y sont…

En regardant, j’ai vu qu’Apple a sorti…

…l’iPad Air et Mini

Ce que j’ai remarqué, c’est qu’avec certains appareils, Apple n’arrive pas à se détacher du Touch ID, chose qui me surprend un peu.

Surtout quand il mentionne que le Face ID est quelque chose de révolutionnaire.

Niveau qualités techniques, c’est ce qu’on peut trouver dans un iPhone X/XS (mon téléphone actuel) à quelques détails près; True Tone (l’écran qui s’adapte à l’environnement, luminosité et lumière bleue), Puce A12, autonomie une journée, …

Pas au top pour les photos

L’appareil photo reste le côté très faiblard des tablettes de manière générale, on est sur du 8 Méga Pixel pour le mini et le Air, par contre la caméra frontale on part sur du 7 Méga Pixel.

Ce qui n’est pas énorme pour prendre des photos, certes mais le fait que la frontale s’approche de l’arrière est une amélioration d’Apple, je trouve…

AirPods

Encore, je sais, mais j’ai entendu quelques échos comme quoi Apple est en pleine préparation pour une deuxième version des AirPods, là encore, rien n’est très officiel.

Les AirPods sont-ils cancérigène?

Les AirPods sont-ils cancérigène?

Sûrement que vous avez vu cet article fin de la semaine dernière du Matin.

250 scientifiques pétitionnent ces écouteurs

De 40 pays différents pétitionnent à l’ONU (Nations Unies) et à OMS (Organisation Mondiale de la Santé), car cet appareil transmet des rayonnements à hautes fréquence.

Les 250 scientifiques trouvent ceci inquiétant car le fait de les poser dans l’oreille et que ça émet des fréquences via le Wi-Fi qui pourrait endommager l’organisme.

Rien n’est vraiment certain et explicite qu’il s’agirait d’un produit cancérigène.

Selon eux, Apple n’est pas assez explicite dans sa manière de dire quelle type d’onde ça transmet entre les écouteur et le téléphone et donc les experts demandent à ce que ce genre d’info soit plus explicite et détaillé possible.

Selon eux, Apple devrait être plus strict dans ses contrôles de qualité.

A mon avis, c’est comme l’Apple Watch, il s’agit d’une connexion Bluetooth assez spéciale.

Je voudrais revenir sur une chose…

Effectivement, ça ne pourrait être cancérigène mais faut pas oublier le fait que la 5G arrive tout bientôt en Suisse (fin mars 2019) et que ça effraie énormément de monde car ça pourrait transmettre des ondes 1’000 fois plus intensif que la 4G.

C’est un lecteur du Matin qui a relevé ce point qui me paraît assez essentiel.

5G + casque et/ou écouteurs sans fil, quel sera le résultat?

C’est une rumeur qui tourne en ce moment sur les réseaux sociaux comme quoi selon eux la 5G est une grosse bêtise.

Rien de concret

Pour le moment, ni Apple qui vend ses AirPods et/ou les experts ont une preuve concrète et explicite.

D’ailleurs, plusieurs études qu’on pouvait facilement compter par millier avant celle-ci ont eu lieu, et qu’on pouvait trouver à boire et à manger au niveau des rapports et des résultats des tests.

Donc, je dirai qu’il faudrait partir du principe qu’aucune preuve concrète a été démontrée, on peut partir qu’il s’agit d’un produit comme un autre.