L’avantage de mettre une signature en codage HTML

L’avantage de mettre une signature en codage HTML

J’adore que Spark (mon application que j’utilise pour mes mails sur mon ordinateur) met à disposition la fonction de coder sa propre signature.

Exemple:


Johan Crocoll (johancrocoll.ch)

Blogueur pour johantech.chjohan@johantech.ch

Johantech.ch est hébergé chez Infomaniak pour le web et les mails 100% conçu en Suisse.


Donne-nous ton avis du site johantech.ch!


Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn,

Découvre nos engagements écologiques: group-johantech.ch/ecologie

T’as une question par rapport au blog? Nous tenons une page seulement pour les foires à questions: faq.johantech.ch

P Pense à l’environnement avant d’imprimer ce message comme écrit dans notre charte écologique au chapitre 1 point 6.

C’est ma signature grâce au code HTML.

Sûrement vous vous êtes dit « comment il a fait?! ».

Infomaniak permet, grâce au WorkSpace, de créer sa signature, (avec la barre (juste au dessus de mon nom) qui s’adapte à la fenêtre).

Si vous cliquez sur l’image, il va rediriger sur la page d’accueil de johantech.ch.

Et grâce à l’édition que j’utilise pour le WorkSpace, ils permettent de voir le code source de la signature.

Grâce à ce système d’inclure la signature, l’image ne va pas être considéré comme une pièce jointe dans un email.

Génial non?

Génial un jour, génial toujours :)!

Je trouve que ça fait plus pro que la chose que j’utilisais avant, l’image qui n’était pas de la bonne taille, faire des captures d’écrans pour qu’il soit adapté.

Enfin bref, tout un chenis totalement inutile, mais que je l’ai fait sans raison.

Oui je sais, c’est bizarre.

Bref, avec le HTML ça nous permet de faire tout et n’importe quoi.

Ça rend plus créatif!

Roadmap prévisible pour WhatsApp en 2019…

Roadmap prévisible pour WhatsApp en 2019…

Pour l’instant, c’est « interdit » pour les moins de 16 ans…

Oui, bien entre guillemets vu le peu de monde qui respecte cette nouvelle consigne par WhatsApp.

Le fait qu’une loi a été instaurée dans les écoles ce n’est pas une si mauvaise chose.

Ça évite que les enseignants se trouve dans une situation délicate entre deux élèves (par l’image ou des messages pas très, euuuh… comment dire… arc-en-ciel/chrétienne?!)

Chose qui est sûr, selon Facebook qui se dit « sensible » dans les harcèlement via le numérique, il fallait agir.

Il me semble d’avoir déjà vu des espaces conçus par Facebook qui permet d’en parler.

Le fait qu’on signale une publication pas très saine pour une personne ou qu’un/une utilisateur/-trice se sent harcelée ou voit qu’un/une ami/-e est harcelée, ça aide.

Mais, ça ne fait pas tout.

Bref, revenons…

…à nos moutons.

Sorry pour la blague…

Dès le 1er janvier, selon une source, on va retrouver de la pub que des entreprises ont sponsorisés dans les statuts sur WhatsApp.

Et pour ceux qui utilisent WhatsApp Business (dont moi), se verra payer certains messages dits « sponsorisé ».

Honnêtement, pour moi si ça permet de faire augmenter la visibilité pour johantech.ch, je suis partant.

Après, la question est combien, est-ce que ça va faire fuir une majorité des personnes utilisant ce service gratuitement?

Comment Facebook ferait face si ceci arriverait?

Sinon, autre chose un peu plus joyeux (toujours sur WhatsApp):

Les stickers font leur apparition!

Honnêtement, je les ai jamais utilisés.

Comme pour les statuts (appart faire de la pub), ça sert pas vraiment à grand chose…

Appart pour faire…

…pour faire joli.

D’ailleurs, peuvent créer leurs propres stickers!

Toutes les infos sont sur le blog de WhatsApp (blog.whatsapp.com), la source numéro 1 pour toutes les infos sur l’application!

Aussi, depuis peu, WhatsApp a rompu son deal avec Google Drive pour le backup des messages…

Dommage, c’était utile.

Est-ce que WhatsApp devrait demander aux utilisateurs chez qui ils veulent que leurs discussions soient sauvegardés?

On verra bien ce qui va nous être réservé par WhatsApp.

La visibilité de johantech.ch sur les réseaux sociaux…

La visibilité de johantech.ch sur les réseaux sociaux…

Je deviens de plus en plus impressionné par l’impact que johantech.ch prend.

Dernièrement, sur Instagram, j’ai reçu une notification (que j’efface normalement, des notifs inutiles) disant que @xxx me suit.

Ok, cool…

Sauf que, ce jour-là c’était les développeurs d’une application que je commence à utiliser: Jelastic.

Jelastic chez Infomaniak se trouve dans les meilleurs datacenters de suisse

J’ai été en même temps surpris et content qu’ils m’ont repéré grâce à un article que j’avais fait sur eux…

PS: il est possible que sur certains très anciens articles; il pourrait avoir quelques soucis avec les images…

Je suis content de ce que deviens ce blog, pour dire que je suis parti vraiment de zéro (regrets dès les premiers instants…).

Bref, pour information: qu’avec Instagram et Facebook ou encore Twitter (si j’ai le réflexe d’y aller dessus…), je peux voir combien de curieux ont cliqué sur le lien de l’article.

Ça devient de plus en plus complet.

Voilà une manière dont la GAFAM utilise nos petits données persos.

Bref, c’est une façon pour moi d’affiner sur les sujets, certains sujets sont « bêta », comme l’aspirateur autonome.

D’ailleurs, ça me surprend tellement de leur part…

Mais bon, bref…

Je n’utilise pas les stats qui permet de voir quel adresse IP, s’il s’agit d’une personne localisé sur Genève ou à Berne…

Et ce n’est pas mon but, encore moins quand j’en parle de la façon que certaines multinationales font.

Mais bon…

Conclusion pour cet article; je suis moi-même surpris et content de l’évolution aussi bien virtuelle que physique de johantech.ch!

Ça m’apporte vraiment un plus sur ce que je suis professionnellement.

WhatsApp, un changement banal?

WhatsApp, un changement banal?

Très loin de là!

Tout les services du groupe Facebook est dorénavant pour les plus de 16 ans…

C’est vrai que ça peut être handicapant de ne plus pouvoir utiliser ces outils de communications…

Prenons l’exemple d’un groupe de classe d’élèves qui ont 14 ans où c’est le maître de classe qui l’a créé pour tranamettre des infos (sortie de classe, joutes, devoirs…) important et pour rien d’autre;

Si le groupe en question est toujours actif aujourd’hui, c’est illégal.

Si les parents des élèves les laissent utiliser WhatsApp, ils doivent assumer une part de responsabilité en cas de « débordements ».

Je suis sur LinkedIn un proposé cantonal qui lui s’est spécialisé dans le traîtement des données et à la transparence: Sébastien Fanti.

Une grande ressource pour le blog…

D’ailleurs, Action Innocence a créé un petit tableau:

SMOagelimit-5.png

Ce qui est surprenant car dans l’App Store, il n’y a pas eu de changements:

Screenshot 2018-06-05 23.39.03.png

Pour les 4 ans et +…

 

Communiqué – On est passé au dessus des 100 visiteurs en moyenne!

Actuellement, on est à 115 visiteurs en moyenne qui viennent chaque jour sur johantech.ch!

Ça me donne davantage de motivation à continuer, trouver des idées d’articles.

Il ne faut pas oublier que je suis aussi ouvert à des propositions d’articles!

Il faut vraiment pas hésiter à m’envoyer un message (ou mail: johan@johantech.ch) s’il y a un sujet qu’il faut que j’analyse et que je donne mon constat sur le site.

Donc les Johantechers (les fidèles de Johantech) il ne faut pas hésiter à m’envoyer un message, je suis là ;)!

Quelque chose de majeur va changer chez WhatsApp…

J’ai déjà un peu parlé de la confidentialité des données depuis cette polémique avec Facebook.

Je ne vais pas revenir sur ce cas pour qui je pense que ils sont sur un « terrain » risqué, et ils ont un peu profité de la situation que la législation européenne est restée en mode « silence » ou qu’elle a été très souple sur son règlement.

Ils stockent des données de plus de 2,3 milliards d’utilisateurs actifs!

Juste sur Facebook…

Bref, mardi dernier (24), WhatsApp sort un communiqué sur leur site web officiel parlant que le mois prochain l’appli va changer sa politique de confidentialité et ses conditions d’utilisations.

Ce qui va changer, pour les 1.2 milliards d’utilisateurs de cette application révolutionnaire, en Europe (y compris la Suisse), il faudra avoir minimum 16 ans et plus pour utiliser l’application.

Ce qui va handicaper bien des centaines de millions de jeunes (dont moi) à échanger des messages.

WhatsApp mentionne la raison d’avoir augmenter l’âge minimum pour bien protéger les données personnels.

Pour moi WhatsApp, c’est un de mes outils de travail et de communication rapide, donc je ne sais pas comment je vais faire sans…

Bon, vu qu’avec mon contrat illimité chez Swisscom, je peux aussi envoyer des SMS sans trop me soucier de la facture.

20 minutes CH on fait un sondage auprès de 13812 (ah oui, ici il faut être précis! Comme dit un professeur: la règle des trois « P »; Peau, Propre et Précis*.)

*: À prendre avec un accent suisse-allemand pour bien comprendre le gag.

4% ont pensé que c’est un scandale

34 % ont dit que c’est une bonne chose pour protéger leurs données.

Et

62 % ont choisi que ça ne sert à rien.

Surtout la question est; comment WhatsApp va faire pour contrôler qu’il n’y aura pas de « fraude » contre les conditions générales?

Là, WhatsApp n’a rien dit de sa technique pour contrôler.

Pour les moins de 16 ans, profitez de WhatsApp pour le moment, dans un mois vous ne pourrez plus l’utiliser!

%d blogueurs aiment cette page :