Les conditions générales long, très long à lire…

Les conditions générales long, très long à lire…

Selon moi, je touche plusieurs catégorie avec ce qui va suivre, je pense que ça va vous plaire :).

Qui a déjà pris le courage à deux mains pour lire en entier les conditions générales de Google?

Des documents totalement incompréhensible, qu’on doit approuver pour activer son téléphone, à utiliser un service en ligne, une application, …

Selon le magazine Suisse Allemand K-Tipp, il faudrait 5 heures de grande et intense lecture afin de pouvoir commencer à utiliser la nouvelle gamme de téléphone Galaxy (Samsung).

Sans oublier que celles de Google (vu que le système d’exploitation est Androïd) qui viennent se faufiler.

Au final ça fait 73’000 mots soit (environ) 430 feuilles lignées qu’on utilise (a utilisé) à l’école et qu’on écrit une ligne sur deux,

avec dix mots par lignes.

Pour un peu mieux représenter, ça représente plus ou moins trois fois le livre d’Harry Potter…

Sinon, il faut encore ajouter 80’000 mots pours les CG d’Insta, WhatsApp ou encore Spotify.

Bon, Spotify, je les trouve un peu plus explicite où ils mettent que l’essentiel de leurs bases légales dans les pages de « support ».

WhatsApp, bon la règles des 16 ans, il faudra attendre encore bien longtemps pour que ça puisse marcher correctement.

Il faut être un vrai masochiste pour pouvoir lire 5 heures…

Voire même plus…

Pis, au final, c’est souvent pour dire que c’est seulement eux qui ont la license et que personne d’autre n’a l’autorisation de le reproduire…

La visibilité de johantech.ch sur les réseaux sociaux…

La visibilité de johantech.ch sur les réseaux sociaux…

Je deviens de plus en plus impressionné par l’impact que johantech.ch prend.

Dernièrement, sur Instagram, j’ai reçu une notification (que j’efface normalement, des notifs inutiles) disant que @xxx me suit.

Ok, cool…

Sauf que, ce jour-là c’était les développeurs d’une application que je commence à utiliser: Jelastic.

Jelastic chez Infomaniak se trouve dans les meilleurs datacenters de suisse

J’ai été en même temps surpris et content qu’ils m’ont repéré grâce à un article que j’avais fait sur eux…

PS: il est possible que sur certains très anciens articles; il pourrait avoir quelques soucis avec les images…

Je suis content de ce que deviens ce blog, pour dire que je suis parti vraiment de zéro (regrets dès les premiers instants…).

Bref, pour information: qu’avec Instagram et Facebook ou encore Twitter (si j’ai le réflexe d’y aller dessus…), je peux voir combien de curieux ont cliqué sur le lien de l’article.

Ça devient de plus en plus complet.

Voilà une manière dont la GAFAM utilise nos petits données persos.

Bref, c’est une façon pour moi d’affiner sur les sujets, certains sujets sont « bêta », comme l’aspirateur autonome.

D’ailleurs, ça me surprend tellement de leur part…

Mais bon, bref…

Je n’utilise pas les stats qui permet de voir quel adresse IP, s’il s’agit d’une personne localisé sur Genève ou à Berne…

Et ce n’est pas mon but, encore moins quand j’en parle de la façon que certaines multinationales font.

Mais bon…

Conclusion pour cet article; je suis moi-même surpris et content de l’évolution aussi bien virtuelle que physique de johantech.ch!

Ça m’apporte vraiment un plus sur ce que je suis professionnellement.

Comment Facebook arrive à créer des vidéos personnalisés?

Comment Facebook arrive à créer des vidéos personnalisés?

Tous ceux qui sont sur Facebook, je suis sûr à 99% qu’on a tous reçu une vidéo dédicacé de la part de Facebook.

Dernièrement, c’était mon anniversaire, et plusieurs personnes m’ont partagé leurs vidéos que Facebook a créé.

N’empêche que c’est extrêmement bien fait!

Petit exemple que j’ai trouvé sur Youtube, pour ceux qui ne savent pas de quoi je suis en train de vous rédiger:

Je ne cache pas que d’un autre côté que malgré ce côté bien produit, je trouve que ça fait un peu vieux jeu…

Et je me suis posé la question: c’est que de la vidéo de synthèse?

Ça me fait penser au subtitles que la BBC diffuse avant un programme qui sont des images de synthèse mais tellement réaliste:

Petits exemples…

C’est vrai que de faire travailler avec des animaux (qui sont sous de bonnes conditions bien-sûr) c’est toujours très difficile.

Désolé, je n’ai pas trouvé celui avec l’hippopotame.

C’est pour vous dire que, pour moi, ça se ressemble énormément.

Après, pour que Facebook, puisse mettre avec une telle précision le nom de la personne?

Et les publications aussi, où c’est marqué « Joyeux anniversaire! ».

On ne sait pas.

Ni le budget (qui doit être monstrueux pour avoir un résultat pareil) c’est un grand mystère.

Là, encore, Facebook sait énormément sur nous.

Et encore, ce matin alors que c’est bientôt 5 jours où mon anniversaire est passé et il me dit que la fête n’est pas finie.

Avec une autre vidéo personnalisée.

Miaou! Disponible sur Snapchat

Miaou! Disponible sur Snapchat

Décidément, je ne vais jamais arrêter avec ces pauvres félins.

Parlons de quelque chose de drôle pour bien finir la semaine (première semaine de vacances pour nous les vaudois!).

Bref, maintenant sur cette application…

(Qui est relativement addictive pour les feux (le principe est d’envoyer minimum une photo inutile par jour et plus de jours on en envoie, plus de flammes on aura.))

…il existe des filtres pour eux.

Comme par exemple mettre des pastèques sur leurs têtes:

© @_nikida, Instagram

Pauvres chats!

En tout cas, je ne vais jamais le tester sur mon chat.

Depuis quelques temps, je trouve que la compagnie Snapchat Inc. devient de plus en plus absurde avec ces idées de nouveau filtres.

Honnêtement, ce genre de gadgets c’est vraiment quand on s’ennuie au plus profond point et qu’on ne sait pas quoi faire avec notre chat.

Les prendre en photo sans filtres nos chats;

C’est cool pour l’avoir en souvenir.

Mais qu’une compagnie d’un réseau social encourage à ses utilisateurs à déformer le visage d’un animal mettre des choses virtuels sur leurs têtes…

Je trouve ça un nouveau gadget qui va être peu utilisé.

Bon, au début, on peut trouver ça drôle mais à la longue ça devient quelque chose d’ennuyant.

Par exemple; un chat-licorne je vois mal la chose…

Ou encore un chat-toast…

Ça va quand-même un peu loin.

Mais bon, parlons stratégie.

Je pense qu’en faisant ça, ils essayent de faire revenir leurs nombreux utilisateurs qui sont partis…

Depuis une mise à jour faite de quelques mois en arrière.

En faisant quelque chose d’absurde et drôle à faire, ça attire les médias qui va faire attirer des utilisateurs.

Si ça se voit encore dans ces utilisateurs, ils vont faire du bouche-à-oreille à d’autres utilisateurs qui n’ont pas Snapchat d’aller tester le nouveau gadget.

C’est vrai que quelques millions d’utilisateurs en moins ça fait mal.

Et ça rapporte moins.

Petit souci…

Pour ceux qui suivent le blog depuis Facebook et LinkedIn.

Quelques petites mésaventures se sont passés lundi et mardi dans la partage des articles.

Ce n’est pas moi qui publie les articles sur les pages.

Mais Jetpack (l’éditeur qui s’occupe de la publication aux abonnés par mail, sur Facebook, Twitter et LinkedIn.

Enfin, j’ai fait plan B pour Facebook, vu qu’à 6h30 je suis debout (normalement…) je fais vite fait un copier-coller du lien de l’article puis publication sur Facebook.

Car, oui, il faut le savoir que les articles sont planifiés à l’avance (toujours à 6h pendant la semaine et à 8h le samedi)

Et c’est Jetpack qui les publient comme un chef sur les plateformes que je lui ai indiqué.

D’habitude, sur Facebook, je partage sur mon profil l’article du jour qui elle est publiée sur la page (Le blog de johantech.ch).

Ça un double avantage;

  1. Les stats augmentent sur le site.
  2. Sur le nombre de personnes « atteintes » par l’article.

Donc oui, je vous vois (en quelques sorte…) si vous êtes venus et/ou si vous avez vu ma publication.

Bref…

Les articles n’apparaissaient pas sur Facebook.

Sur le coup, je n’avais pas compris.

Car sur Twitter ça a bien partagé… Mais pas sur les deux autres.

Et mardi soir, j’y avais repensé qu’il y avait un soucis de partage avec Facebook.

Et c’était là où j’ai vu que LinkedIn avait aussi des soucis de connexion.

Et pour l’écrire simple; les deux avaient coupé court avec Jetpack.

Aha!

Grrrr…

Souci trouvé.

Bon, pour LinkedIn, en deux secondes c’était résolu.

Mais pour Facebook, je me suis déconnecté, re-connecté, re-déconnecté, re-re-connecté, …

Au moins bien cinq fois.

Ce qui m’a rendu moyennement content.

Mais avec ma persistance inouïe, ça a marché :).

C’est pas bon signe si je commence à écrire des mots comme inouïe.

Facebook: attention!

Facebook: attention!

Avant-tout: désolé pour samedi dernier, j’ai cru que j’avais planifié quelque chose pour vous, mais je me suis trompé. Désolé, ça arrive :).

Pas souvent, mais ça arrive…

Ça a largement fait les unes dans les médias…

Cette fameuse attaque envers plus de 50 millions de personnes.

Comme beaucoup de monde, j’au reçu une notification de Facebook lors de ma dernière connexion.

Sauf que…

J’avais du me reconnecter sur Facebook, chose que je n’avais pas dû faire avant.

Sehr komisch…

Mais je me suis fait quelques questionnements;

Est-ce que le hacker a pu entrer sur mon compte?

Sur Messenger?

D’ailleurs, cette app ne devrait pas exister, je m’en sers extrêmement peu et juste totalement inutile.

D’ailleurs, j’avais remarqué que Facebook l’utilisait comme un endroit sponsorisé (donc en gros donner beaucoup d’argent à ce réseau social pour qu’ils mettent en valeur l’activité.

Je ne savais pas que dorénavant ils le font.

Bon pour le peu que j’y vais dessus, ça me sert pas à grand chose.

Bref, petite anecdote:

Y a pas longtemps, une amie avec qui je n’avais pas parlé depuis plus de deux ans m’envoie un message « Salut comment ça va? ».

Surpris, je lui ai répondu.

Puis le surlendemain (oulaaaa, je suis trop formel…) elle m’a envoyé un message en me disant que ces hackers ont pris possession de son compte.

J’avoue que je n’avais pas fait attention de la discussion.

Par contre, après il y avait quelques indices qui me paraissaient un peu spécial…

Comme le fait qu’on me dit: « dis moi est ce que t’es disponible pour deux minutes svp? ».

Je vous réécris le message tel quel.

Le fait que le message était dans le tutoiement et qu’à la fin il y a un svp qui s’incruste, c’est bizarre.

Mais je n’avais pas porté la chose plus loin que ça.

Enfin bon…

Ce que je conseille si une nouvelle attaque réapparait, faut pas donner une adresse mail (surtout ceux qui finissent par @gmail.com ou autre providers connus qui peut être relativement simple à pirater, comme Facebook.).

Après que Facebook ait pris des mesures, choses qui ne s’était pas passé avant.

Jusqu’à aller porter plainte contre « inconnu ».

Quel serait la suite?