Avant-propos…

Un petit PS (oui, normalement c’est à la fin, mais bon, aujourd’hui c’est la journée du contraire et les relâches sur le canton de Vaud…):

Désolé de n’avoir pas sorti d’articles vendredi dernier, j’avais pas eu l’occasion d’aller voir ce qu’il se passe sur johantech.ch…

Facebook repris en flagrant délit dans la collecte des données

Facebook n’est pas à sa première gestion frauduleuse de tierces données.

Maintenant, il s’agit d’une dizaine d’applications qui lui filent des données très sensibles.

On en parle plus de tout ce qui est contact, localisation, … mais des données liées à la santé.

Normalement, dans un monde assez idéal, ces données devraient rester entre l’utilisateur et l’application.

Des applications conçus pour la santé

Flo Health qui est conçu pour suivre les grossesses et ses cycles menstruels.

Ou encore Instant Heart Rate qui est censé garder pour eux le rythme cardiaque.

D’autres pour de l’immobilier…

Realtor.com en fait partie dans cette belle collection.

Quel est leur stratégie?

Est-ce que leur but est de monétiser leur activité en vendant des données?

Est-ce qu’ils ont un « deal » avec le géant bleu afin de se créer un compte avec Facebook.

J’ai mené une petite enquête, à ma grande surprise aucune des trois applications que j’ai mentionné suggère cette fonctionnalité.

Faut savoir qu’une dizaine de millions utilisent ces services quotidiennement.

Mais ce qui m’a surpris dans l’appli Instant Heart Rate, elle fait de la promo pour Facebook;

Pour moi, il faut rester relativement méfiant des applications qui prennent des données sensibles et qui mettent de la pub non-stop.

Ça peut être relativement surprenant.

Action, réaction!

Apple mentionne que si l’une des applications enfreignent leur politique de confidentialité, ils font une enquête.

Et s’il s’avère que l’une des applis ne respecte pas les modalités imposés par la pomme, ils vont agir.

Ce que Facebook peut savoir…

Donc, Facebook est en mesure de savoir ce qu’un utilisateur achète comme type de maison, quand vous allez accoucher, …

Je me projette la situation qu’une personne accouche et que Facebook est déjà au courant de son prénom, nom, comment il ressemble physiquement, etc.

Cette nouvelle situation n’arrange pas trop les choses, même si Facebook n’essaye pas de récolter toutes ces données proactivement…

Bien qu’avec ce réseau social, difficile de savoir quoi y croire de se qu’il s’y passe…

%d blogueurs aiment cette page :