Hier j’ai fait un très gros article, pour que vous compreniez mieux le contexte (–> article).

Promis, aujourd’hui ça sera beaucoup plus court..

Ça fait depuis hyper longtemps que je n’ai plus touché à mon beau vieux réveil.

On est majoritairement d’accord là-dessus, c’est beaucoup plus pratique le téléphone qui est comme notre réveil.

Transports avant d’arriver en cours, comme d’habitude rien n’a changé, au lieu que ça soit mon téléphone (où j’ai un choix très large de musiques, presque illimité avec Spotify), c’est iPod Schuffle qui a pris le relai.

D’ailleurs, j’avais pensé de mettre à jour la playlist mais bon, pas eu l’occasion de le faire avec mon Mac.

Arrivé en cours

Première période…

L’enseignante allemande hallucinait qu’on était encore vivant et debout sur deux pattes sans notre téléphone.

Entre parenthèse, l’histoire est vraie.

Le contexte, est qu’elle enseigne qu’au numérique en évitant de passer par la case papier.

Enfin elle essaye…

Et c’est par ce style numérique (que je suis absolument pour! Tous les enseignants doivent le faire, selon moi) qu’elle ne croit pas qu’on y arrive et qu’on survis.

D’autant plus pour moi qui fonctionne aussi numériquement qu’elle (voire même plus à certains moments) qu’elle a encore moins cru.

Elle croyait au complot

Elle s’était dit que je trouverai des subtilités pour accéder à mes messages WhatsApp…

Et perdu! voici ce qui s’affiche quand je clique sur l’application WhatsApp Web sur mon ordi:

Je ne suis qu’atteignable par mail et je joue le jeu jusqu’au bout.

Pour les applications qui ont besoin d’une consultation quotidienne, comme Snapchat, j’ai mandaté quelqu’un de faire les flammes* pour moi.

*: ce qui consiste à envoyer au minimum une photo strictement inutile par jour à nos contacts et s’il répond et qu’on relance encore derrière, cela créé des flammes: et par jour ça augmente et augmente…

Le strictement inutile est juste mon avis personnel, mais vu que les autres le font, je le fais ;).

Bilan partagé avec les autres qui font le défi

On avait plus ou moins les mêmes points communs; on essayait de se distraire avec autre chose, perturbé de ne pas savoir l’heure, …

Notre enseignante principale nous a pas cru (qui elle fait aussi partie de ce défi), et nous a aussi dit qu’elle a ressenti plus ou moins la même chose.

D’ailleurs…

J’ai mis en place un compte à rebours (adresse publique: telephone.johantech.ch) qui compte chaque seconde et montré le lien à l’enseignante, elle a rigolé mais trouve l’idée topissime.

Et très étrangement, ce sont plus les adultes qui n’arrivent pas à se détacher de leur ami très cher que les jeunes.

C’est un comble!

Comment va se passer cette dernière journée sans téléphone?

Intéressé à recevoir l'essentiel de la semaine ?

Intéressé à recevoir l'essentiel de la semaine ?

Inscris-toi et tu recevras la newsletter une fois par semaine :).

Reçois l'essentiel de la semaine en un mail !

Tu es bien enregistré :).

Share This
%d blogueurs aiment cette page :