Et après quelques heures de trajet et à deux pas de la frontière autrichienne, quelque chose m’arrivait…

Il était environ 4h30 du matin que Bruno est venu me demander mon passeport…

Après 20 minutes de recherche dans mon sac, il n’y était pas là. Il est allé voir l’organisatrice du projet, et après de longues minutes de discussion. On est venu me dire que je devais sortir du bus pour aller prendre mon passeport. Et c’est là que je me suis dit que je l’ai laissé chez moi, en Suisse.

Il était 5h du matin que j’ai commencé à refaire le trajet de retour en recherche d’une solution.

Est-ce qu’on doit envoyer quelqu’un à Bâle côté allemande avec mon passeport?

De côté de ma mère, elle a téléphoné à la pasteur de l’église qu’elle y va pour aller réveiller mon frère à 7h du matin.

Il ne s’attendait pas à ça, surtout venant d’une pasteur…

Et la réponse était non, il était trop fatigué…

Et de notre côté, après de longues minutes, Bruno a pris des tickets de bus à long distance. On a fait Nürnberg – Munich, Munich – Genève.

Nürnberg – Munich, aucun soucis c’était dans le même pays…

Mais, Munich – Genève on a eu beaucoup de chance, pas eu de contrôle à la frontière. Et donc je suis arrivé à 20h chez moi avec mon passeport dans mon sac à dos.

Ma mère nous a acheté des billets d’avion pour Belgrade (capitale de la Serbie), pour elle, c’était plus rentable de nous payer Business Class (on était avec Swiss) avec accès à tout que de débourser 900 CHF pour le même trajet. En plus, il n’y avait plus de place en éco…

Surpris de voir tout ça, j’ai téléphoné à ma mère pour être sûr de ce que j’ai vu et la réponse est oui.

Lendemain, je me suis réveillé à 5h du matin pour être prêt d’attaque (car on devait être à l’aéroport pour 7h30). J’ai expliqué à Bruno qu’on a accès à tout vu qu’on voyageait Business.

On a fait escale à Zürich dans un magnifique Business lounge de Swiss avec de la nourriture et boissons à volonté.

Bref, après ce voyage, on est arrivé à Belgrade. Première vue, c’est différent de la Suisse.

Juste le style de l’aéroport n’est pas la même. Bref, après avoir pris nos bagages, quelqu’un du projet est venu nous chercher pour nous amener au lieu d’hébergement. Magnifique endroit.

J’ai même pas eu le temps de déposer mes bagages que beaucoup de gens sont venus vers moi pour faire des câlins ou des high-fives, et c’est là où j’ai rencontré énormément de monde. Je m’y attendais absolument pas et Bruno il a foncé tête baissée dans la chambre, pour dormir.

J’ai foncé droit dans la chambre pour déposer mes affaires et je suis allé rejoindre les autres.

J’ai une totale autre vision de l’ambiance et du cadre de cette semaine qui est parfaitement positive.

Chose que je ne savais absolument c’était les activités des soirées. Et la première j’ai cru que je n’allais jamais arrêter de rire!

%d blogueurs aiment cette page :