C’est selon une étude qui démontre que si très jeune on passe énormément de temps sur les écrans, nos cerveaux seraient modifiés.

Malheureusement, un enfant peut passer jusqu’à 7 heures d’écrans et ceci peut engendrer une modification du cerveau.

Ça m’a fait penser d’un reportage que j’avais vu sur France 2, un enfant (plus ou moins 5 ans) qui prend et va comme un grand sur YouTube, ça peut faire peur.

N’oublions pas que la vigilance doit présente, il suffit que l’enfant tape une lettre d’à côté et il peut tomber sur d’autres vidéos non-voulues.

Bref, revenons…

L’hormone qui nous fait toujours envie de regarder notre téléphone, consulter non-stop WhatsApp, c’est de la dopamine.

Je cherchais le mot.

Cette addiction peut être arrêtée grâce à prendre des distances par rapport aux question;

La « règle » du 3, 6, 9, 12;

Pas avant 3 ans la télévision;

Pas avant 6 ans une console personnelle;

Pas avant 9 ans l’accès à Internet;

Pas avant 12 ans être sur les réseaux sociaux.

Malgré à cause de la RGPD, certains réseaux sociaux ne sont « pas autorisés » avant 16 ans, comme WhatsApp.

L’air comme ça, ça peut faire peur, mais ça nuit moins au développement de l’enfant.

Je ne raconte pas n’importe quoi, des études ont été faites dessus.

Toujours dans le fameux reportage de France 2, l’enfant de 5 ans ne se reconnaissait pas quand on l’appelle par son prénom.

La mère (avec l’aide du docteur) ne sortait plus son téléphone pour son petit.

Ce dernier était plus calme et centré dans ses activités, seulement deux jours après pendant « un détox ».

Donc, gardons à l’esprit de la règle 3, 6, 9. 12 (multiple de trois, facile à s’en souvenir…).

Intéressé à recevoir l'essentiel de la semaine ?

Intéressé à recevoir l'essentiel de la semaine ?

Inscris-toi et tu recevras la newsletter une fois par semaine :).

Reçois l'essentiel de la semaine en un mail !

Tu es bien enregistré :).

Share This
%d blogueurs aiment cette page :