La petite question réflective avant de partir en week-end (même si un article sort demain matin…).

Ce que le département scolaire du canton de Vaud se penche en interdisant les portables pendant toute la durée scolaire (sauf dans la pause de midi, car selon la loi sur l’enseignement obligatoire; ce n’est pas sous la responsabilité de l’école).

D’un côté, ils ont bien réagi, mais selon moi, un peu tardivement.

Selon moi, il fallait interdire WhatsApp dès les premiers « dégâts » que le département avait eu face à une époque (là je parle de 4-5 ans en arrière).

D’ailleurs, ça avait même fait la une dans les médias que WhatsApp détruisait la hiérarchie entre prof et élèves.

Aussi, il faut pas oublier que notre vie (ou une partie) est stocké sur internet.

Juste une simple recherche Google; ça permet à eux de savoir à qui ils ont affaire.

J’avais fait un test non-loin de la gare de Nyon…

Je me suis promené et compté le nombre de personnes qui sont sur leur téléphone.

Même pas 100 mètres; 14 personnes.

Il faut savoir qu’on est non-stop productif.

Exemple: en allant au McDo, c’est très rare de voir une personne qui ne fait rien ou qui fait 30 secondes de pause.

Mais revenons…

C’était un tout petit peu des côtés négatives…

Je reviens sur le côté productivité;

Ceux qui font du télétravail, pour eux, c’est impossible de travailler sans internet.

D’ailleurs, ça nous est tous arrivé une fois de s’énerver car soit la connexion est trop lente…

…ou que le routeur a voulu rendre son âme alors qu’on faisait un travail très important.

Après, on s’ennuie relativement rapidement sans ces machines qui prend toute notre attention.

Pour moi, je ne vois pas ce que je pourrais faire d’autre comme activité ludique que soit d’écrire des articles ou de me divertir sur YouTube.

D’ailleurs, petite question que je me pose; pourquoi avons-nous notre téléphone posé sur la table?

%d blogueurs aiment cette page :